NEXUS AUTOMOTIVE INTERNATIONAL : l’invitation au voyage !

Date:

A Monaco, pour leur dixième anniversaire, Gaël Escribe (CEO) et Thierry Mugnier (CFIO), le duo magique à la tête de Nexus international, ont invité avec leur équipe de 130 membres leurs très nombreux fournisseurs et membres pour célébrer un succès indiscutable. Leurs 800 amis ont adhéré massivement à cette reconnaissance d’une « amazing » aventure et misé sur la feuille de route ciselée par Gaël Escribe pour les prochains 10 ans ! Echos.

On dira ce qu’on voudra, Nexus Automotive International drive le changement. Jamais on n’a vu une ITG (C’est ainsi qu’on les appelle les Groupements d’achats Internationaux) apporter autant de solutions pour l’aftermarket automobile mondial, invitant même à la cérémonie et au partage, le constructeur automobile Stellantis représentée par Sylvie Layec, la senior vice-présidente Parts & Service, Sales et Marketing, au niveau mondial. Certes, on pourrait s’extasier sur un chiffre d’affaires membres consolidé de 42 milliards d’euros (en progression de 8 %, au niveau mondial…) mais on aime à penser que la réussite ne se loge pas uniquement dans ce « panier » étonnant par son volume et surtout par sa vitesse de réalisation. On aime à lire l’étonnante capacité à concevoir de nouveaux programmes, à bâtir de nouveaux projets, à construire de nouveaux services destinés à faire progresser les membres de la distribution comme les fournisseurs équipementiers. Devenant le premier ITG, Nexus International avait déjà remporté la palme des concepts mis à la disposition des membres, faisant exploser les frontières géographiques comme les barrages idéologiques, allant jusqu’à mettre à profit ses propres savoir-faire avec ceux de Stellantis. Faisant fi des commentaires qui accompagnaient les débuts de doutes sur la pérennité d’un nouveau groupement, Gaël Escribe a rompu les amarres et s’est détaché des habitudes, des process vieux de trente ans de la distribution et de l’équipement, allant même jusqu’à défier les « premiums » en les incitant fermement à changer de perspectives concernant leurs méthodes en Afrique. 10 ans après un lancement fulgurant – et malgré tout très, très réfléchi – Nexus Automobile International compte 457 membres comprenant 2 247 plateformes et 9 863 magasins de détail, répartis dans 137 pays.

Synergies

Ce qui soude les membres de Nexus International, ce sont incontestablement les synergies mises en scène de manière à servir au développement de tous. On a vu les rapprochements entre les régions du monde qu’accompagnent des « GO » de Nexus, on a vu les distributeurs frayer avec les centres autos, les sites Internet avec les plateformes de distribution, les start-ups éclairant les membres fournisseurs comme distributeurs et devenant elles-mêmes des entreprises indépendantes au services des acteurs de l’automobile, on a vu… tant de choses se créer à l’initiative de ce groupement et à destination de la filière aftermarket de l’automobile. C’est un credo qu’il faut mentionner, celui d’un travail – non pas à but non lucratif, ce serait incompatible – mais dont les résultats peuvent servir aux communautés, celle de Nexus, celle de l’Aftermarket, celle de l’Automobile. On se rappelle ainsi les recherches de talents comme Talents4AA 5 (« The automotive aftermarket industry initiative to attract talents) ou encore le « Climate Day » dont la seconde édition s’est déroulée à Monaco (Compte Rendu dans le prochain Rechange Maghreb). Il faudrait bien trop de pages pour tout mentionner, disons simplement que l’innovation draine Nexus International et l’Aftermarket Automobile.

Et puisqu’on parle d’innovation, d’initiatives propices à faire croître les membres voire à les protéger (IAMaga en est un bel exemple en Afrique), il faut mentionner la création d’Autoparts United, une entité destinée à accompagner les entreprises membres à effectuer des consolidations dans leur région. Il ne s’agit pas, rappelle Thierry Mugnier, d’offrir un soutien financier à des membres désireux de croître dans les autres régions du monde, mais bien de proposer un support de croissance visant par la consolidation à permettre à ces membres de ne pas se faire absorber par un autre ITG. Gaël Escribe parlera d’un poisson qui se fait manger et de celui qui mange l’autre… On se doute de la nature du poisson qu’il a choisi pour ses membres. Autoparts United vient rejoindre le fonds d’investissement Mobilion, déjà en place pour assurer d’autres déploiements, dans le portfolio du groupe. A noter également l’annonce de l’arrivée d’une offre pneumatiques dans un proche avenir.

Pièces et garages

Deux grands axes de croissance ont été définis la semaine dernière à Monaco, la marque de distribution Drive + et les réseaux de garage. Pour Drive +, il s’agit d’asseoir la marque comme une marque à part entière de l’aftermarket avec cette spécification de s’adapter aux besoins des uns et des autres, et des régions où elle s’exprime. Appelée non sans intention, Drive + SmarParts, la marque de distribution pourra être aménagée et sera destinée à servir l’atelier « The workshops choice ». 9 000 références composent aujourd’hui le catalogue, réparties en une dizaine de familles et devraient se voir rejoindre par 2 000 autres références très prochainement. (Plus d’infos dans le prochain Rechange Maghreb).

Et bien sûr, il fut question du développement des réseaux de garage avec comme Guest Star, WOP ! WOP dont nous avons déjà évoqué l’existence dans le dernier Algérie Rechange est une plateforme digitale comprenant 7 fonctionnalités nécessaires au garagiste. Qu’il s’agisse de la commande de pièces par identification des pièces, de la gestion d’atelier, ou de l’accès aux données indispensables, etc. WOP s’érige comme le projet phare de la deuxième décade de Nexus International. L’idée étant bien sûr de pousser à la fidélisation des garages pour assurer la vente des produits des membres fournisseurs et asseoir les process de professionnalisation.

Comme s’il n’y avait pas assez d’annonces, Gaël Escribe a mis en exergue ce nouvel attelage que Nexus International allait former avec Stellantis ! Une nouvelle assez détonante puisqu’elle nous annonce la réunion de deux anciens « ennemis », le constructeur et le groupement de distribution indépendant, le monde des réseaux constructeurs et celui des réseaux indépendants, via les propositions des deux boards et d’une équipe dédiée. Certes, il ne s’agit pas d’un mariage, mais d’un échange de bons procédés s’appuyant sur les forces de l’un ou de l’autre selon les domaines envisagés. Il s’agira de partager les savoir-faire en réseaux de garage ou de mutualiser certains achats, entre autres accords. De quoi faire réfléchir les autres ITG de même que les équipementiers qui se voient, là, offrir d’autres débouchés. Quant aux membres distributeurs, ils peuvent y voir un autre allié dans la bataille des parts de marché, malmené par le géant asiatique. En tous les cas, la nouvelle a fait son effet auprès des 800 invités de la Principauté, dont 72 fournisseurs mondiaux et 400 membres. (Voir second article). D’autant que Sylvie Layec, Gaël Escribe et Thierry Mugnier n’ont pas mis de limite à cet accord, laissant le champ libre à d’autres constructeurs. Le tout entre gens du même monde désormais amis.

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-tunisie.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

EQUIP AUTO ALGER : la prime aux fabricants

Pour sa 17 e édition, Equip Auto Alger sera...

Les Gazelles repartent pour un tour !

Nice, comme point de départ d’une aventure inoubliable. C’est...

L’environnement moteur sous pression

Impossible de passer à côté. De Paris à Rio,...

VEGE Tunisie inaugure un deuxième site de production

Nous avions déjà visité il y a quelques années...