Automechanika Dubaï 2021 : manifestation réussie !

Date:

Reportée pour cause de Covid-19, Automechanika Dubaï s’est déroulée à la mi-décembre, obtenant
un succès véritable tant au niveau des exposants que de la qualité des visites et de la diversité de la provenance des visiteurs. Surtout, le salon a bénéficié de l’enthousiasme extraordinaire du retour aux rencontres vraies.
Éléments d’appréciation.

Rechange Maghreb ne pouvait manquer une telle manifestation puisque son équipe, comme toutes celles et tous ceux qui étaient là, s’avérait avide de rencontrer de vraies gens en face à face, sur des stands qui n’étaient pas des décors et des lumières qui faisaient chaud au cœur et au corps. Bien sûr, des conditions sanitaires strictes présidaient à toute action et cela rencontrait plutôt un bon accueil, parce que même si le port du masque en permanence n’était pas agréable, il nous mettait face à nos responsabilités et au même niveau. Malgré cela, derrière les masques, l’on voyait les sourires se dessiner, celui des jours heureux, des retrouvailles, de l’évocation des souvenirs – et oui déjà – alors que les sujets de conversation portaient sur la hausse des matières premières, le délire des coûts de transports et de containers – les armateurs, seuls, n’étaient visiblement, pas les bienvenus -, les conséquences financières de la Covid sur la production de véhicules et donc de la première monte et donc de l’Aftermarket chargée de renflouer les caisses des précédents. Il fut aussi question des contraintes de déplacement, des longueurs administratives, des nouvelles réglementations – surtout en Algérie – des impayés des revendeurs, des ruptures d’approvisionnement, etc. Malgré cela, derrière les masques, l’on voyait le sourire se dessiner… Parce que discuter des tarifs, négocier, présenter des innovations, des nouveaux services, admettre que la digitalisation avait fait un bon en avant, reconnaître que les réseaux sociaux, ce n’était pas qu’une histoire de gosses – entendez par là les moins de35 ans … parce que faire passer une augmentation de prix, ça s’appelle revivre, que combattre face à face pour obtenir un plus ou un moins, tout dépend du côté de la table où l’on est situé, ça s’appelle renaître, et que convaincre l’autre que le nouveau produit que l’on a et même si l’on n’a pas encore toutes les références, doit absolument faire partie du portfolio du client en face de soi, ça s’appelle revenir aux affaires. Vivre. Tout simplement.

20 574 visiteurs de 129 pays

A côté de Francfort ou de Shanghai, 20 574 visiteurs, cela fait petit joueur, peut-être pour les non-initiés parce que pour les exposants, cela a représenté beaucoup. Des professionnels intéressés et intéressants, sachant ce qu’ils voulaient, venant du Moyen-Orient, de l’Afrique, d’Europe et d’ailleurs. Avec un projet, une volonté d’achat, de se diversifier, de représenter une nouvelle marque… parce que les différents confinements et blocages ont suscité chez les importateurs du monde entier des envies de changer ou d’étoffer leur portefeuille produits différemment, ou encore d’aller voir ailleurs si les services offerts aux clients étaient plus aboutis, plus pertinents pour le réseau.

Il faut le préciser, Automechanika Dubaï a également été une réussite parce qu’il s’est affiché comme le premier salon de rencontres internationales sur l’automobile d’acteurs et d’opérateurs qui ont eu deux ans pour se poser des questions. Le lieu pour obtenir les réponses a été en décembre Dubaï. Et seulement Dubaï, Automechanika Francfort a fait un flop tant sa communication a été floue et perturbante – vrais ou faux stands, présentiel ou digital ??? – tandis que Istanbul a déçu, trop tôt, trop marqué par les interdits de voyager, trop englué dans une liberté recouvrée pas encore assumée, notamment par les groupes internationaux. Donc, Dubaï a séduit et décide finalement que la fin d’année lui est bénéfique – pour les visiteurs et exposants aussi, car il fait nettement moins chaud ! – et qu’il replace son événement en novembre prochain, du 22 au 24 novembre 2022. Nul doute qu’Automechanika Dubaï a réussi son épreuve et trouvé sa place dans le concert des grands salons internationaux, repoussant le danger d’un Istanbul ambitieux mais téméraire. En clair, il fallait être sur Dubaï en décembre dernier et il faudra sans doute s’y rendre en novembre 2022 aux dires des professionnels que nous avons rencontrés.

Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-tunisie.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

EQUIP AUTO ALGER : la prime aux fabricants

Pour sa 17 e édition, Equip Auto Alger sera...

NEXUS AUTOMOTIVE INTERNATIONAL : l’invitation au voyage !

A Monaco, pour leur dixième anniversaire, Gaël Escribe (CEO)...

Les Gazelles repartent pour un tour !

Nice, comme point de départ d’une aventure inoubliable. C’est...

L’environnement moteur sous pression

Impossible de passer à côté. De Paris à Rio,...