Les coulisses du succès : l’ascension du « Joint Industriel »

Date:

Dans chaque édition du magazine, nous avons le privilège de découvrir de nouveaux talents locaux de l’après-vente automobile, incarnant ainsi la vocation première de Tunisie Rechange. Parfois, nous retrouvons des partenaires déjà rencontrés, devenus au fil du temps de véritables amis, et nous sommes témoins privilégiés de leur progression dans le secteur. Cette expérience, empreinte de beauté et d’inspiration, confirme une fois de plus le potentiel entrepreneurial et l’influence de notre pays.

Cette fois-ci, nous avons découvert une entreprise remarquable spécialisée dans la fabrication de joints automobiles, nommée « Le Joint Industriel », qui nous a impressionnés par son savoir-faire et son impact sur l’industrie tunisienne. Avec une gamme étendue de 12.000 références, cette société ne se limite pas au marché local, mais exporte également vers des destinations variées telles que le Maghreb, l’Europe et l’Afrique, illustrant ainsi le potentiel international de la Tunisie dans ce domaine.

L’histoire de succès du « Joint Industriel » est empreinte de l’esprit entrepreneurial de Ali Ayed, qui a discerné une opportunité dans le secteur de la production de joints automobiles. Issu d’une lignée familiale imprégnée de valeurs de travail et de détermination, Ali a semé les graines du succès dès les premières étapes de son parcours professionnel. Fort de son expérience dans l’import-export, il a fondé l’entreprise en 1987 avec une vision claire : répondre à un besoin croissant sur le marché des pièces automobiles, notamment les joints, essentiels alors que les moteurs des véhicules avaient tendance à surchauffer. Ainsi, le succès du Joint Industriel repose sur l’initiative et la perspicacité d’un homme visionnaire, dont l’héritage entrepreneurial se perpétue aujourd’hui au sein de l’entreprise familiale.

Au départ, Le Joint Industriel a émergé modestement, avec Ali Ayed dirigeant une petite usine de 2.000 mètres carrés équipée de machines mécaniques, témoins de leur époque. Débutant par la vente locale de joints automobiles, l’entreprise a rapidement connu le succès, attirant l’attention en seulement quatre ans. Ce succès précoce a incité Ali à ouvrir les portes de son entreprise au marché mondial. En peu de temps, Le Joint Industriel s’est tourné vers l’exportation, alimentant aujourd’hui de nombreuses marques automobiles internationales avec ses produits, attestant ainsi de sa réputation et de sa fiabilité à l’échelle mondiale.

Le succès du Joint Industriel ne s’est pas arrêté là ; en peu de temps, l’entreprise s’est diversifiée pour inclure la production de joints pour les engins agricoles, les poids lourds et les applications industrielles, couvrant ainsi un large éventail de secteurs, notamment l’énergie, les installations pétrolières, les stations-service et les usines de cimenterie. Le fils de Ali Ayed, Amir Ayed, a partagé : « les débuts modestes de l’entreprise ont rapidement évolué vers une expansion significative, passant d’une usine de 2.000 mètres carrés à une installation de 12.000 mètres carrés. La clé de notre réussite réside dans notre capacité à nous adapter constamment au marché. Autrefois, nos joints étaient fabriqués à partir de papier, adaptés aux moteurs de l’époque. Aujourd’hui, avec l’évolution technologique, nous utilisons de l’acier et des machines de dernière génération. Cette adaptation permanente nous permet de maintenir notre position de leader sur les marchés nationaux et internationaux ».

Par ailleurs, Amir Ayed a souligné : « au fil du temps, notre entreprise est passée de la fabrication exclusive de joints automobiles à une diversification de notre gamme de produits. Nous nous efforçons désormais d’adapter nos installations et nos matériaux à chaque type de joint que nous produisons, garantissant ainsi une qualité optimale et une réponse adéquate aux besoins du marché ».

Une production étendue et une gamme variée

Établie à Mahdia, l’usine produit environ 20.000 joints par mois, comprenant une variété de produits tels que les joints de culasse, les pochettes de joints et les joints industriels. Avec une gamme de plus de 12.000 références, l’entreprise réalise l’intégralité de sa production en interne, à l’exception de la matière première, principalement du caoutchouc et un type spécial de papier, provenant d’Italie et d’Allemagne. Amir Ayed a insisté sur le caractère 100% tunisien de leurs produits, soulignant que seule la matière première est importée, comme c’est le cas pour toutes les entreprises du secteur.

Le succès du Joint Industriel repose en grande partie sur son expertise professionnelle et l’utilisation de technologies de pointe. Amir Ayed a souligné que malgré l’acquisition de nouvelles machines de dernière génération au cours des deux dernières années, la fabrication d’un joint passe toujours par dix étapes avant d’atteindre le produit final. Grâce à des machines entièrement automatiques, le processus de production est simplifié, nécessitant uniquement une manipulation et des réglages initiaux avant de lancer la production.

Dotée de la certification ISO9001 version 2015, l’usine du Joint Industriel vise à obtenir la certification ISO TS l’année prochaine, tout en planifiant une extension de ses installations d’ici la fin de l’année. Cette expansion comprend l’acquisition de nouvelles machines et le recrutement de nouveaux ingénieurs. Actuellement, l’entreprise emploie 60 personnes et prévoit d’augmenter ses effectifs d’ici la fin de l’année, comme l’a souligné Amir Ayed.

Le siège commercial à Tunis supervise l’équipe commerciale, qui est subdivisée en deux parties : une pour le sud et une autre pour le nord de la Tunisie. Ces deux équipes couvrent l’ensemble du territoire national grâce à des déplacements réguliers. De plus, Le Joint Industriel assure lui-même la livraison à travers le pays, grâce à sa propre flotte de véhicules. Sur le plan international, une équipe dédiée gère l’ensemble du processus d’exportation, y compris le transport et les formalités douanières.

De plus, le Joint Industriel dispose d’un système de stockage intelligent qui lui permet de gérer efficacement les commandes quotidiennes ainsi que les commandes régulières de ses clients. Pour les commandes standard, la livraison est assurée en deux à trois jours, tandis que pour les commandes en gros, le délai de livraison ne dépasse pas deux semaines. Selon Amir Ayed : « le stockage est l’un des défis majeurs pour une entreprise. Nous devons trouver un équilibre entre maintenir un stock adéquat pour répondre aux demandes tout en évitant de bloquer des fonds inutilement ».

Ambitions et adaptation : l’évolution continue du Joint Industriel

Rejoignant leur père dans les années 2000, les trois fils ont activement contribué au développement de l’entreprise aux côtés de Ali Ayed. Ils nourrissent aujourd’hui de grandes ambitions, notamment dans le domaine agricole, nouvellement intégré cette année. Selon Amir Ayed, qui a rejoint l’entreprise en 2003, chaque année apporte son lot de nouveaux modèles de voitures et d’architectures de moteurs, ce qui se traduit par l’introduction constante de nouvelles références de joints pour s’adapter à ces évolutions.

Une nouveauté pour l’entreprise est son ambition d’exporter vers les pays du Golfe. Comme l’a souligné Amir Ayed : « nous avons consolidé notre présence en Europe et en Afrique, et nous visons désormais de nouveaux marchés et régions. Nous avons initié des contacts avec des pays du Golfe en 2023 et nos produits ont été bien reçus, ce qui nous encourage à concrétiser des partenariats cette année ».

« Notre objectif est de rester constamment à la pointe de l’industrie, ce qui nécessite une veille technologique constante et le développement de nouvelles technologies. Cela nous permet de répondre aux besoins changeants du marché en proposant les pièces les plus recherchées et les plus demandées. Nous nous efforçons d’intégrer de nouvelles technologies pour maintenir notre compétitivité. Bien que les années récentes aient été marquées par des défis, notamment la pandémie de Covid-19 et les perturbations dans l’approvisionnement en matières premières, nous restons optimistes quant à notre capacité à pénétrer de nouveaux marchés et à accroître notre présence à l’échelle mondiale », a conclu Amir Ayed.

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-tunisie.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Castrol : nouvelle identité et engagement environnemental

La marque Castrol, représentée par le groupe Jomaa SA...

Yura Corporation envisage une expansion en Tunisie

La société Sud-Coréenne Yura Corporation, spécialisée dans la production...

Wheelsecure : l’Afrique, c’est chic !

On peut être petit et avoir de la suite...

Autel expose ses nouveautés au salon Equip Auto de Paris 2022

Présent sur cinq continents et s’appuyant sur un pôle...