Distrigo pour tous et sans parti pris

Date:

Affichant la grande liberté d’ouverture de la marque Distrigo, marque de distribution de pièces multimarques de Stellantis, Sylvie Layec, Senior Vice-Président, Global, Parts & Services, Sales & Marketing, Stellantis, a accepté de nous recevoir et de nous éclairer sur la stratégie et la politique de Stellantis en matière de distribution multimarque. Sylvie Layec nous a répondu avec fougue et passion, tout en manifestant un grand professionnalisme. Un grand merci à elle.

Nous sommes sur Equip Auto où s’affichent avec force et ambition les grands groupes de distribution indépendants, comment voyez-vous votre place en tant que représentante des marques du Groupe Stellantis ?

Equip Auto accueille les réseaux de distribution, nous y avons donc toute notre place et nous sommes bien intégrés dans ce paysage. Les professionnels s’approvisionnent chez celui qui a la pièce, c’est une réalité du terrain. Les réseaux constructeurs s’approvisionnent aussi chez les indépendants comme les indépendants s’approvisionnent auprès des constructeurs, parce que l’essentiel demeure pour tous la capacité à obtenir la pièce pour réparer et dépanner l’automobiliste le plus rapidement possible et le mieux possible. Lorsque j’étais chez l’équipementier, les réseaux des constructeurs étaient déjà mes clients, sans qu’il y ait de problème à ce sujet. J’avais, à l’époque, assisté à une conférence de Carlos Tavares sur Stellantis et le Push-to-Pass, un concept qui m’avait vraiment séduite. C’est pourquoi lorsque j’ai été pressentie pour prendre la direction Pièces & Services, Sales et Marketing de Stellantis, j’ai dit oui sans hésiter. Dans cette direction, nous visons toutes les marques, tous les réseaux, les franchisés, les indépendants… C’est passionnant, parce que les silos tombent et qu’il n’est plus considéré comme « anormal » que des collaborations s’établissent entre rechange indépendante et rechange constructeurs. La satisfaction du client final a eu raison des barrières et des questions de « genre ».

N’est-ce pas étrange, malgré tout, de faire concourir et de mettre ensemble des « ennemis » historiques ?

Nous avons dépassé ces antagonismes pour ne retenir que ce qui nous lie. Il faut que nous ayons les mêmes visions, les mêmes idées et les accords peuvent se conclure aisément. Dans un pays, nous livrons un Groupauto, devenu notre distributeur, dans un autre deux des plus grosses plaques Distrigo (Distrigo hubs) étaient des groupes de distribution indépendants. En Argentine, nous avons créé une co-entreprise avec un distributeur issu de la rechange indépendante. Les frontières s’effacent au service des clients et de l’efficacité.

Qu’est-ce que signifie, alors, « relever d’un constructeur automobile » ? 

Outre ses propres réseaux que nous développons activement, Stellantis a l’ambition de servir le client indépendant qu’il soit dans l’automobile, l’agricole, l’industrie, un franchisé ou une autre entité. Nous définissons ensemble les critères pour accéder à l’ensemble des solutions proposées. Nous sommes bien plus des fournisseurs de solutions techniques et de mobilités que des vendeurs de pièces. C’est cela que nous offrons au client, dans le cadre d’une distribution sélective ouverte à l’ensemble des réparateurs. Même les data entrent dans cette fourniture de services via notre concept « Service Box » dans lequel le réparateur peut puiser toutes les informations sur toutes les pièces d’origine dont il a besoin pour son activité. « Service Box Multi Brand » offre également toutes les solutions multimarques de réparation, en clair il s’agit d’un ensemble de services que l’on met à disposition des réparateurs et distributeurs Distrigo. Sans exclure qui que ce soit. Ainsi, la plateforme numérique mondiale contribue à l’activité IAM de Stellantis dans 95 pays et bénéficie d’une base de clients et d’une utilisation en hausse, avec +26 % de connexions par rapport à l’an dernier. Bien sûr, tous ces éléments nous aident dans la conquête de parts de marché, mais notre objectif va plus loin dès son origine, il s’agit, dans le cadre de cette dynamique, de pousser le réparateur à aller vers un business de qualité « certifiée ». Dans cette démarche vient également s’agréger la création de la marque MOPAR pour les pièces d’origine Stellantis. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur Mopar qui est la grande nouvelle d’Equip Auto ? 

La marque MOPAR est peu connue en Europe alors qu’elle est très bien établie en Amérique du Nord. Nous l’avons choisie pour rassembler toutes les pièces d’origine constructeur de nos 14 marques sous une même appellation dans le monde entier pour permettre des optimisations logistiques futures. Sa notoriété outre atlantique nous a poussés à nous en servir pour l’ensemble des pièces des 14 marques. La pièce d’origine constructeur du groupe Stellantis s’appelle désormais Mopar partout dans le monde, et nous l’avons annoncé en avant-première sur Equip Auto Paris. 

Ainsi Mopar cohabite avec EUROREPAR et les marques d’équipementiers ?

Disons plutôt qu’une plaque Distrigo est bien plus qu’une plateforme de stockage, elle s’affirme comme un One Stop Shop dans lequel le client bénéficie des produits, des services et des solutions multimarques que Stellantis propose dans le cadre d’un management de la performance. En clair, j’ai un client et j’ai une offre adaptée à son profil et à ses besoins. Mieux encore, je l’accompagne en termes de services, d’outils et de formation. Nous travaillons parallèlement à renforcer la dynamique commerciale visant à animer leur réseau de réparateurs. Comme nous le rappelons Stellantis Parts and Services est déterminé à devenir l’un des acteurs majeurs de la rechange constructeur et indépendante sur le marché européen, en proposant une solution multimarque unique pour tous les réparateurs agréés et indépendants dans le monde. Une augmentation de plus de 50% de son chiffre d’affaires pièces et services est attendue, des revenus IAM multipliés par 4 et le canal de la rechange indépendante représentant 50% du chiffre d’affaires à cet horizon. Avec des services de pointe et une distribution « One-Stop-Shop », les réparateurs automobiles trouveront désormais sous un même toit une offre complète à 360°, dont les pièces d’origine et une gamme complète de produits multimarques.

Quant à l’offre pièces, elle s’articule autour de plusieurs familles de pièces. Nous avons cité Mopar pour les pièces d’origine constructeur, nous disposons d’EUROREPAR qui est devenue une marque reconnue multimarque et attractive pour l’ensemble des clients et nous avons développé également une marque de produits remanufacturés, réparés, de réemploi ou recyclés issus de l’économie circulaire, les pièces SUSTAINera qui ne sont pas encore distribuées partout à l’heure actuelle, cependant nous comptons lui donner une audience beaucoup plus importante une fois les questions juridiques de chaque pays réglées. Et bien sûr les pièces badgées équipementiers. Celles-ci composent une gamme de pièces complémentaires. Notre ambition ne consiste pas à distribuer des marques équipementiers à la place des distributeurs sélectionnés par les équipementiers, mais de pouvoir, encore et toujours, offrir le service maximum qui permet au réparateur d’obtenir sa pièce pour réparer. Il peut arriver que le groupe retenu pour être Distrigo s’avère distributeur officiel d’une marque, et cela ne pose pas de problèmes, parce que ce n’est pas nous qui la distribuons et nous n’intervenons pas dans ce partenariat. Tout est complémentaire, fonctionne en bonne intelligence et renforce à la fois Distrigo et l’équipementier. J’ajouterais qu’avec Distrigo nous avons une approche Good, Better, Best et chaque réparateur pourra trouver la pièce dont il a besoin. C’est un concept que l’on déploie dans le monde entier mais que l’on ne force pas. On s’adapte à ce qui est présent dans le pays et à son avancée dans le commerce de la pièce, dans l’organisation en réseaux et en fonction des acteurs. Après, il s’agit de définir les droits et les devoirs de Stellantis et des Distrigo. Un cahier des charges bien précis dessine ce que le client est en droit d’obtenir dans un Distrigo, en produits, et services, etc. Et de l’autre, Stellantis s’engage sur des approvisionnements, sur du délai, sur des positions tarifaires, etc.  Nous accompagnons aussi nos clients sur le digital et les services, que l’on met à disposition des Eurorepar Car Service également. 

Finalement, quel est votre objectif ?

Notre objectif final consiste à être sur le podium ! C’est-à-dire accompagner le client final  comme fournisseur de solutions de mobilité. A travers de Stellantis, le client dispose de toute la panoplie de services, y compris le prédictif. Nous faisons nôtre la politique du respect de la promesse client comme l’a précisé notre Président en rappelant les fondamentaux, à savoir la relation entre la marque et le client. La promesse client existe et au travers d’un parcours client qui s’appuie sur la marque de son véhicule, nous renforçons le lien entre la Marque et le client. Je donnerais un exemple de ce que l’on met à la disposition du client final et qui est un outil très précieux pour le réparateur, il s’agit de « Videocheck ». Le client dépose son véhicule pour que le réparateur effectue un audit de ce qu’il convient de faire. Le réparateur filme au fur et à mesure ses recommandations en montrant bien ce qu’il pourrait faire pour réparer la voiture, l’entretenir ou prévenir de manière à ce que le client ne se retrouve pas dans une situation critique qui l’oblige à dépenser beaucoup plus. Le client choisit de faire ou de ne pas faire ce qui est préconisé mais, déjà, il est rassuré, fidélisé et il sait qu’on ne le mettra pas devant le fait accompli. Pour le réparateur, Videocheck est la preuve par l’image, l’assurance qu’on ne lui reproche pas d’avoir effectué telle ou telle intervention non demandée, ou préconisé quelque chose qui n’était pas nécessaire. C’est un service qu’on a développé dans le cadre des best practices de Stellantis et qu’on développe dans le réseau, y compris dans celui des ex-FCA. Il s’agit bien d’instaurer un rapport de confiance, en s’appuyant sur la transparence, la visibilité. Le client est assuré et rassuré. C’est toute notre ambition, rassurant pour le client, pour la marque et pour l’usager.

Comment se présente le développement de Distrigo sur le Maghreb ? 

Je suis heureuse de vous annoncer en avant-première qu’en Tunisie, huit nouveaux Distrigo Market vont ouvrir en 2023, rejoignant les quatre Distrigo Hub déjà présentes sur ce marché. Cela témoigne de l’intérêt des professionnels pour notre politique multimarque. Pour information, nous distinguons le Distrigo Hub dont la particularité consiste en un stock couvrant très largement les besoins de sa zone de chalandise, régionale ou nationale, et le Distrigo Market qui assure les livraisons de proximité avec une ligne d’approvisionnements plus courte. En Europe, nous avons également un concept intermédiaire, le Distrigo Relais, qui n’est pas encore proposé au Maghreb. 

Pour répondre complètement à votre question, citons les trois Distrigo Hub déjà opérationnels en Algérie ou les 4 Distrigo hubs… Comme vous pouvez le constater, nos concepts Distrigo sont très bien accueillis en Afrique du Nord et nous envisageons une belle croissance sur ces marchés. D’autant que d’autres facteurs concourent à notre développement comme l’extension du site de production de Kenitra au Maroc, qui accueillera de nouveaux modèles ou encore l’installation prévue d’un site Fiat en Algérie. Distrigo et l’ensemble des marques du Groupe bénéficieront de l’effet d’aubaine engendré par le dynamisme de Stellantis dans la région.

Et l’on ne peut pas oublier de mentionner la nomination de Raoui Beji à la tête de cette grande région, un professionnel expérimenté, « pur produit » du groupe, très ouvert, très dynamique et sur lequel nous fondons beaucoup d’espoir et d’ambitions !

Propos recueillis par Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-tunisie.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

La SIA bien placée pour accueillir les véhicules électriques et servir la rechange

En pleine pandémie, difficile de gérer au quotidien une...